Travaux dirigés EAM 1ère année

TD n°1

Ph Dondon © Copyright  2000


    Bien souvent, on considère -pour simplifier l'approche d'un montage à AOP-, les AOP comme idéaux. Cependant, certains paramètres peuvent avoir une incidence non négligeable. On se propose ici d'étudier l'influence de quelque uns et de mesurer l'écart avec la situation idéale.

Soit donc le montage non inverseur suivant :


Figure 1

1) Etablir la formule du gain Vs/Ve en considérant l'AOP idéal. Tracer le diagramme de Bode correspondant. On notera k le rapport R1/(R1+R2).

2) Reprendre le calcul en considérant le gain de l'AOP fini et égal à A. Faire apparaître la quantité k.

3) En fait le gain de l'AOP est non seulement fini mais décroît en fonction de la fréquence suivant la loi :

     


     

    Figure 2

    Le produit gain bande passante de l'AOP vaut A0.Fc = Ft fréquence de transition. Cette fréquence est caractéristique de l'AOP et vaut entre 1MHz et quelques centaines de MHz suivant l'AOP utilisé. Le gain A0 lui vaut quelques 10000 à 100000.

Exprimer à nouveau Vs/Ve en tenant compte de l'expression de A. Faire apparaître la quantité k et la fréquence de coupure du montage.
4) Tracer le diagramme de Bode et le superposer à la courbe en figure 1.

5)Calculer le produit Gain x Bande passante du montage. Que vaut il et que peut on en conclure ?

6) Supposons maintenant la résistance de sortie de l'AOP réelle, non nulle égale à Rsa. Calculer l'impédance de sortie du montage Zs en fonction de la fréquence. Donner les point remarquables et valeurs asymptotiques. (Figure 3). Conclusion sur la nature de Zs.

Rappel : Pour faire un calcul d'impédance, on annule les sources indépendantes. Figure 3  
Accès au corrigé

Retour au cours