EXEMPLE DE LIAISON 10Kbits code 1/4, 3/4

Ph Dondon © Copyright  2002

 retour page accueil Ph.Dondon


PREAMBULE

Cette liaison a été réalisée dans le cadre d'un projet de 6 élèves 2ème année Enseirb en 2002. (Merci à eux). Nous n'avons aucune prétention en terme de débit ni de performances particulières. Nous voulons simplement donner quelques schémas simples qui permettent modestement d'établir quelques liens entre la difficile approche théorique et mathématique des liaisons numériques et la pratique... Les parties interface analogique, multiplexage code correction d'erreur, génération de la trame et E/R HF ne sont pas abordées.

I)  CAHIER DES CHARGES

II) SYNOPTIQUE GENERAL DE LA LIAISON

III) DETAILS DE LA LIAISON

III.1) EMISSION

Afin de simuler un train numérique sérialisé entrant, une carte générateur pseudo aléatoire a été réalisée sur le modèle donné dans la page TP QPSK numérique.

L'embrouilleur utlise le principe donné dans la page TP BPSK numérique. Il sert à "crypter" le train entrant mais n'évite pas forcément les longues suites de 0 ou de 1.

Le code 1/4 3/4 présente l'avantage d'avoir un front montant équidistant et à chaque coup d'horloge. De plus il possède une grande marge d'immunité au bruit mais au détriment d'un spectre élargi. La ralisation du codeur demande une horloge à fréquence quadruple du débit, soit ici 40 kHz


Synoptique du codeur 1/4 3/4

Transcodage d'un 0

Transcodage d'un 1

Le modulateur utilise le principe donné dans la page TP BPSK numérique. A noter qu'il engendre à la réception, une ambiguïté de phase qui n'est pas traiter dans la maquette réalisée. La figure ci après montre l'inversion de phase au passage à zéro de la porteuse.



 

III.2) RECEPTION

Le démodulateur utilise le principe donné dans la page TP BPSK numérique.

On utilise une PLL CD 4046 avec son comparateur sur front (type 2) afin de reconstituer une horloge de rapport cyclique 50% calée sur les fronts montant du signal reçu.

Il suffit alors d'échantillonner le signal codé 1/4 3/4 sur le front montant de l'horloge inversée reconstituée. La valeur obtenue à cet instant correspond directement à celle du bit à décoder.

R : signal décodé

signal codé entrant

Horloge reconstituée et inversée

Le désembrouilleur utilise le principe donné dans la page TP BPSK numérique. Il doit naturellement avoir la même structure que l'embrouilleur pour décrypter le signal correctement.

III.) MESURE ET RESULTATS

Les lignes du chronogramme D0 à D11 ci après sont référencées par rapport aux deux synoptiques des émétteur et récepteurs. D1 est le signal entrant à comparer avec D10 signal reçu après : il sont identiques mais décalés dans le temps de 2 coups d'horloge (inhérent au principe utilisé)

 

Récepteur

D11 (horloge restituée)

D10

D9

D8

 

Emetteur

D3

D2

D1

D0 (horloge 10k)

D4 (horloge 40k)